BATLIK BANDEROLE.png

BATLIK

CHANSON ALTERNATIVE/FOLK

Red_star_edited.png

DIMANCHE 6 NOVEMBRE // 17H30

  • Instagram
  • Facebook
  • YouTube

Nombre des auditeurs de Batlik ont coutume de dire : « D’habitude, je n’écoute pas ce genre de musique, mais là c’est différent ». C’est peut-être parce que Batlik sera parvenu à faire passer la musique avant le genre musical.

Devenu musicien sur le tard, Batlik aura entre sa 26e et sa 46e année, écrit, composé, interprété et produit l’intégralité des chansons qu’il aura créées. Aucun titre ne sera resté dans l’ombre ou mis de côté. Tous les morceaux, les bons comme les mauvais, ceux qu’il aura appréciés comme ceux qu’il aura détestés, auront été exploités.

C’est en complète indépendance, sous l’égide de son label « À Brûle Pourpoint » qu’entre 2003 et 2023 il aura à la fois fondé le studio de la Cuve à Aubervilliers (Don Cavalli, Moriarty, Fred Palem …), sorti 13 albums sous son nom, et produit une demi-douzaine d’albums d’autres groupes dont le remarquable « Largue la peau » de  Sages comme des sauvages .

Telle aura été la lente métamorphose d’un artiste et de son double producteur qui pendant 20 ans n’auront jamais cessé de proposer des œuvres musicales sur scène et en studio. Telle aura aussi été la progression d’un auteur et de son double musicien, au rythme frénétique d’un album par an pendant les 10 premières années puis d’un disque tous les 3 ans pendant les 10 suivantes. Des folk-songs contestataires en guitare voix des débuts, jusqu’à la poésie désabusée des derniers albums aux formations plus étoffées, ce « Peter Falk en chemise à fleurs » une guitare à la main, aura fait preuve d’une rare assiduité.